VISITE PRIVÉE

Maison Plein sud

Au pays d’Uzès rencontre avec une maison authentique dans le très joli village de La Bruguières.


Au creux d’un écrin de verdure, entre forêt de pins, chênes verts, vignes et garrigues, se dresse un petit village de pierres rousses : La Bruguière. Sa belle tour romane du douzième siècle semble veiller sur ces lieux chargés d’histoire. Au détour de ses calades, quelques anciens porches se dévoilent conduisant au four à pain municipal et à l’ancien couvent.

Chaque chambre possède son propre patio à l’abri des fortes chaleurs. Les petits-déjeuners sont servis là face au bassin et les après-midis on peut lire sur les lits anciens transformés en banquettes confortables.

Ce site géologique exceptionnel en haute vallée de la Tave est orné de maisons de pierre, de grès et de calcaire, qui révèlent toute l’authenticité de ce beau village. Parmi ses deux lavoirs rénovés, celui de Longamon et ses dix-huit abreuvoirs témoigne d’un passé où La Bruguière comptait plusieurs troupeaux de moutons. Aujourd’hui, les bergeries de pierres sèches font l’admiration des promeneurs, au milieu d’une nature pure et paisible. C’est ici sur la place principale que Sophie et Yann sont tombés amoureux de cette maison immense aux volets bleus. Passionnés de « belle pierre » ils découvrent cette bâtisse assise face au château du village. Il y a tout juste 6 ans, Sophie et Yann se retrouvent un week-end Place aux Herbes à Uzès, ils ont pris la décision de changer de vie. Ils quittent Lyon pour retrouver la lumière du sud et ouvrir une chambre d’hôtes. Yann continue à faire des allers-retours mais il tente de vite retrouver Sophie les fins de semaine.

Papier-peint Pierre Frey au mur tel un tableau, peintures Farrow Ball et sol en parquet ancien : une atmosphère unique créée par Sophie, la maîtresse des lieux.

C’était une maison à usage agricole du XVIIe siècle, des dépendances du château mais les anciens propriétaires Suzette et Jean ont bien fait les choses. Ce sont eux qui ont mené une rénovation exceptionnelle des murs, des sols et du toit. Pierres au sol, portes en bois de château chinées, Suzette et Jean avaient pris le parti de n’utiliser que de très beaux matériaux pour redonner du faste au bâti. Sophie et Yann ont tout de suite vu le potentiel de cette réalisation et la possibilité d’imaginer leur maison d’hôtes.

En effet, le rez-de-chaussée est totalement séparé de la maison et permet une réelle intimité avec leur cour particulière et l’accès direct au bassin. C’était autrefois une cuisine d’été et un salon. Sophie a réalisé deux belles suites à l’esprit campagne chic. Une chambre ensoleillée avec un papier peint très élégant avec croisillons et une tête de lit en tissu soyeux aux courbes douces. Le mobilier et les objets ont été chinés dans les brocantes proches ou trouvés sur place dans le grenier de la maison centenaire. L’autre suite est presque monacale avec son plafond voûté et ses tableaux anciens. La salle de bain dans l’esprit de la maison dévoile un ancien lavoir de pierre brute en guise d’évier. La cour à la belle saison est le lieu où sont servis les petits déjeuners, où l’on peut lire à l’ombre des fortes chaleurs. Des lits en fer forgé font office de larges banquettes et des chiliennes aux rayures colorées regardent le jardin.

La chambre Saint-Hyppolite au plafond voûté surligné très simplement d’un trait ocre. Meubles chinés ou découverts dans le grenier de la maison offrent un style désuet et confortable à l’espace.

Le bassin à l’eau claire semble avoir toujours existé tant il est intégré au reste de la bâtisse. L’eau claire reflète les végétaux et les oiseaux aiment se poser sur la margelle pour boire. Il faut emprunter un bel escalier de pierres pour découvrir la maison, le magnifique salon pour l’hiver et la salle à manger. Là aussi des fresques sur les murs apportent un esprit voyageur aux pièces de vie. De lourds rideaux de lin, des coussins aux teintes douces et beaucoup d’objets chinés créent l’esprit maison « Plein sud ».

Sophie aime préparer des gâteaux maison et parfois des petits plats pleins de saveurs pour ces hôtes dans sa belle cuisine. Mais avant tout, elle est très fière de son potager qui nourrit toute la maison pendant l’été et des fleurs qui embaument le jardin en cette période printanière. Les voyageurs apprécient le charme incontesté de cette maison ancienne, comme un oasis hors du temps où la pierre apparente permet la lecture d’une époque, où la vie simple prédomine avec une cuisine emplie de parfum et des nuits douces.

Le salon avec une fresque Ananbô (Chao Phraya), un large canapé de velours permet des conversations rieuses à la saison fraîche.

Sophie et Yann veulent préserver cet art de vivre afin que leurs hôtes comme « invités » puissent apprécier une certaine intimité et décider de leurs journées. 200 ans plus tard la belle maison « Plein Sud » a retrouvé son souffle.


Maison Plein sud
20 rue de Souchon - 30 580 La Bruguière
maisonpleinsud.fr


Texte : Isabelle Aubailly • Photos : Angèle Biette & Juliana de Giacomi