VISITE PRIVÉE

Architecture solaire

Une villa contemplative avec pour ligne d’horizon la lumière


Dans un joli quartier proche des plages, cette villa contemporaine est plantée entre le ciel, la pelouse et plages de bois clair. Murs rectilignes, verre et aménagement minimaliste signent un univers conceptuel zen, où l’on veut bien vivre pour bien « être ».

Le salon cheminée est habillé de teintes douces. L’escalier de béton se détache telle une sculpture sur un mur de pierres.Des plantes vertes de belle hauteur s’épanouissent au cœur de la maison : un véritable jardin intérieur.

Campée sur un terrain de 700 m2, la bâtisse a su profiter pleinement de l’espace et surtout jouer avec le vis-à-vis à la perfection. C’est une construction en U tournée vers une piscine longiligne habillée de pierre de Bali aux nuances claires. Une eau transparente qui donne envie de se plonger dedans et d’admirer le ciel. Roxane et Fabien aiment les challenges, la construction et la décoration. Avec une équipe d’artisans et un architecte ils ont imaginé eux-mêmes leur villa. Les contraintes étaient multiples mais elles ont permis une réflexion intéressante pour fleurer la perfection. L’édifice s’efface presque au profit de l’extérieur. Parfaitement intégrée dans son environnement, les murs clairs répondent au sol de faïences couleur miel. On aime cette matière brute dont les effets de texture semblent vibrer sous l’effet du soleil. Côté disposition des lieux, la chambre parentale aménagée en rez-de-jardin, comme une alcôve épurée s’ouvre sur une terrasse privative. Fabien pour apporter de la hauteur à l’espace a eut l’idée de décaisser le sol. La chambre est ainsi un peu en contrebas et donne l’impression d’un cocon aux teintes douces. La baignoire en îlot, les rideaux de lin, le fauteuil aérien Knoll et les plantes vertes qui dégringolent sur le lit apportent beaucoup d’élégance et de charme à l’espace.

La chambre en léger contrebas du salon offre une terrasse privative sur le jardin.La baignoire en ilôt, les nombreuses plantes vertes et les couleurs naturelles apportent zénitude à chaque nuit.

Au rez-de-chaussée les espaces à vivre, purs et lumineux sont axés vers le jardin avec de larges façades vitrées. Un plafond cathédral de 6 mètres de hauteur entièrement vitré illumine le salon cheminée. L’escalier de béton blanc se détache telle une sculpture sur le mur. Des bulles de verre descendent du plafond pour renforcer la sensation de légèreté. On circule dans une fluidité apaisante du salon à la cuisine car la décoration est volontairement sobre et choisie avec beaucoup de soin : teintes neutres, bois massif, pierres naturelles, du végétal et du mobilier contemporain aux lignes pures.

La cuisine totalement ouverte sur l’extérieur est prolongée par une terrasse extérieure abritée où il fait bon deviser les soirées d’été.

Une cuisine ultra-fonctionnelle d’une blancheur éblouissante a été fabriquée sur mesure par Fabien et son équipe. On peut cuisiner les yeux rivés vers le jardin et le dos au soleil. Le prolongement de la cuisine par une large terrasse couverte permet des dîners enjoués à la belle saison. Là encore, la nature prolonge ses couleurs et semble se glisser à l’intérieur tant la frontière dedans-dehors est intime. À l’étage les chambres des enfants ouvrent aussi vers une terrasse privative et regardent la lumière. Chacune dans son style adopte les codes couleur de la tendance actuelle avec un mur dynamisé par un papier peint végétal dans l’une et fleuri dans l’autre. Finalement Roxane et Fabien ont encore réussi leur coup, on laisse glisser le temps, l’âme vagabonde , au spectacle de ce lieu où l’architecture orchestre la vie, les yeux rivés vers l’extérieur.



Carnet d’artisans
Baies à galandage : Partner Menuiserie - www.partner-menuiseries.com
Plan de cuisine : Marbrerie MCM - www.marbrerie-mcm.com
Cuisine : Maxima - cuisines-maxima.com
Faïences : Volum - www.volum-showroom.fr
Carrelage piscine : Sup Caro - www.supcaro-montpellier.fr
Si cette villa vous plaît elle est à la location chez Grace Nicols Home - www.gracenicols.com


Texte : Isabelle Aubailly • Photos : Juliana de Giacomi