VISITE PRIVÉE

Un cocon chic & bohème

Une maison du siècle dernier rénovée avec justesse face à l’aqueduc


Les Arceaux est un des quartiers les plus recherchés de Montpellier. Des petites rues bordées de maisons mitoyennes où il fait bon vivre et d’imposantes villas ou hôtels particuliers Haussmanniens du XIXe siècle. Délimité par le fameux aqueduc de la ville, il déploie un savoir-vivre unique avec son marché biologique sur les allées, son boulodrome abrité par des arbres centenaires, ses petits commerces et sa proximité immédiate avec le centre historique, l’Écusson.

Une porte en bois ancienne provenant d’un hôtel particulier cache un lavabo et ses toilettes.

C’est dans ce repaire chic que se niche une maison au charme certain. Cette habitation du XIXe comme toutes celles de cette rue était habitée à l’étage tandis que le rez-de-chaussée était un garage ou un entrepôt. Les précédents propriétaires ont complètement réhabilités l’ensemble en créant de véritables pièces de vie en lieu et place du garage et trois superbes chambres et leurs salles d’eau à l’étage. Sans toucher à l’histoire de la maison, ses murs épais, sa façade ils ont réalisé un travail important d’isolation, d’électricité et d’embellissement. Sophie, la nouvelle propriétaire, est tombée amoureuse de cette maison de ville et a su avec beaucoup de talent imposer ses goûts et sa passion pour le vintage. On entre par une délicieuse porte de bois et verre pour découvrir la cuisine au sol de carreaux-ciment séparée par une verrière. Plus loin une porte en bois ancienne provenant d’un hôtel particulier cache les toilettes.

La chambre parentale est un cocon de douceur avec son joli balcon fleuri et sa décoration ethnique.

La pièce de vie principale est un cocon où d’un côté le salon de télévision avec son large canapé aux multiples matelas fleuris côtoie un boudoir au canapé moutarde et sa table basse vintage. Le mur d’un vert gris très apaisant met en valeur tous les éléments de la pièce. Une lampe sur pied en alu apporte un esprit industriel à l’ambiance plutôt bohème avec son mélange de meubles chinés, d’objets désuets et d’œuvres d’art. Des gravures au crayon bleu, une immense photo ethnique en noir et blanc, une peinture à l’huile abstraite créent une atmosphère juste et chaleureuse. On aime beaucoup l’enfilade en noyer sombre et la collection de vases en céramique ancienne. Tout le sol a été traité avec une résine blanche qui apporte sa luminosité au lieu. L’escalier très graphique est un élément de décoration tout en permettant d’atteindre l’étage.

La baignoire aux pieds de lion impose sa blancheur sur le sol de carreaux ciment.

Dans la salle de bain principale, inspiré du style victorien la baignoire aux pieds de lion impose sa blancheur sur le sol de carreaux ciment bariolés. Des zelliges gris-vert habillent les murs, un drôle de chariot à roulettes abrite des plantes vertes. La plus grande chambre a le privilège de posséder un balcon.Un tabouret haut permet de boire son café au soleil en regardant les gens passer dans la rue ou en admirant le ciel bleu. De style ethnique, cette pièce au charme fou accumule les coussins graphiques, un large miroir en rotin, des suspensions de bois et linge de lit en lin. Au sol un parquet de bois brut et des tapis berbère. Côté déco et mobilier, l’idée de Sophie était d’apporter du sens tout en façonnant un foyer accueillant. C’est un challenge aussi d’intervenir dans un contexte qui n’est pas neutre, car déjà retravaillé. Sophie a cherché des pièces avec un look, du caractère pour personnaliser son intérieur.


Elle a réussi à composer un répertoire de meubles pour la plupart chinés , une sélection pointue et pertinente d’objets, de dessins .Cet intérieur chic et décontracté , où tout a été pensé dans un esprit d’échange et de partage au quotidien avec ses deux adolescents. Les pièces de vie sont modulables pour que chacun puisse avoir une intimité. En fait rien n’est figé dans cet intérieur, les canapés sont ouverts, rien n’est vraiment cadré, ni encadré. C’est bien la force de cette maison très personnelle : un mélange d’œuvres artistiques variées, d’objets et meubles chinés, de souvenirs de vacances, rassemblés dans un écrin façonné avec simplicité pour renforcer le plaisir et l’art de vivre avec.


Carnet d’artisans
Ferronier (verrière cuisine) : Lionel Ricaud
Mobilier, objets : Chuma
Cette maison de 110 m2 est à la vente chez Casanova Immobilier à Montpellier


Texte : Isabelle Aubailly • Photos : Juliana de Giacomi