VISITE PRIVÉE

Poésie Végétale

par Brengues Le Pavec architectes


Nos architectes préférés ont à nouveau réalisé un projet innovant et plein de poésie. Une extension étonnante où contemporain et ancien se côtoient et où la nature est omniprésente. L’ensemble est très actuel et en même temps il offre un cadre de vie chaleureux, tourné vers le silence et le végétal.

Quelle était la demande votre client ?
La typologie compacte et opaque de la maison originelle ne profitait pas de la qualité paysagère qu'offre la proximité immédiate d'un parc public. Le maître d'ouvrage souhaitait agrandir son habitat et ouvrir les espaces de vie sur l'extérieur, le jardin, le parc.

Pouvez-vous me donner les contraintes de départ ?
Connecter l'extension sur la construction existante. Pour répondre au besoin d'agrandissement, l'agence a proposé de rénover la maison en l'occupant par la zone nuit, lui attribuant les espaces plus intimistes, et d'imaginer l'extension par contrastes, au moyen d'un volume très ouvert, pour les espaces de jours.


Pourquoi avoir choisi ce type de matériaux ?
Légèreté de la structure, possibilité de créer de très grandes ouvertures sur le paysage. En référence à la Farnsworth de Mies Van Der Rohe, la typologie de la construction se traduit par une ossature métallique noire rationnelle et affirmée, permettant une totale transparence et alternant volumes de verres et terrasses lounge.

Comment avez-vous choisi la transition entre l'ancien bâtiment et le nouveau ?
Par contrastes (architectural, matière, ouvertures...), la transparence du verre permet de générer une connexion et transition douce entre les deux constructions. L'implantation longiligne de l'extension a été pensé de manière à occuper l'ensemble des extérieurs. Cette composition génère une lecture plus claire et identifie les espaces, comme la nouvelle entrée au nord ou la piscine au sud. Le niveau de l'extension est un intermédiaire entre le niveau de la maison existante, trop surélevée par rapport au jardin. L'escalier, seul contact physique avec la maison originelle, permet cette connexion entre les différents niveaux. Une faille de lumière fait transition entre les deux époques. L'horizontalité de la structure souligne l'aléatoire du végétal et des arbres du parc.


Quelles sont en général vos inspirations et votre manière de travailler?
Minimalistes et épurées, le travail de Mies Van Der Rohe, dans ce cas de figure, nous a inspiré. Chaque nouveau projet est une aventure humaine. Un nécessaire et réel échange débute afin d’apprécier au mieux le mode de fonctionnement ou mode de vie recherché. Il s’agit de faire naître une personnalité au projet, donner une âme aux futurs espaces, créer une architecture sur mesure. L’agence a pour principe de considérer les aménagements intérieurs et les mobiliers appropriés dans les moindres détails et affectionne les matériaux nobles et bruts, qui apportent une ambiance chaleureuse aux espaces. L’objectif étant de créer une architecture vraie et vivante, et de s’affranchir de l’idée reçue d’une atmosphère dite “froide” que peut générer une architecture contemporaine.

Vos projets actuels ?
Aujourd’hui, nous menons de front la réalisation de maisons contemporaines, rénovations, des extensions, un showroom (PORTOVENERE) et des bureaux (MAIN-GAUCHE). Ces prestations orientées vers un luxe discret, ont permis à l’agence de s’approprier une bonne connaissance du savoir faire et des produits “haut de gamme”. La diversité des sujets étudiés permet d’avoir un regard différent sur tous les champs d’applications architecturales possibles, tel que l’habitat (maison individuelle, appartement, logement collectif...), le tertiaire (showroom, commerce, restaurant, hôtel, immeuble de bureaux, siège social, plateforme logistique...). Cette pluralité de projets permet à l’agence de porter un regard global sur la production architecturale actuelle.



Brengues Le Pavec architectes
Les bureaux du Triangle - 19e étage
26 allée Jules Milhau - 34000 Montpellier
Tél. : 04 67 92 47 99
www.brengues-lepavec.com


Texte : Isabelle Aubailly
Photos : Marie-Caroline Lucat