VISITE PRIVÉE

Une rénovation singulière et contemporaine


Danielle Roose, architecte, a choisi de s’installer avec sa famille à Aubais, après avoir découvert la maison de leurs rêves. Cette commune située entre Cévennes et Méditerranée, Montpellier et Nîmes est connue pour son savoir-faire ancestral. Grâce à des influences marines sur un terroir de coteaux, elle produit des bons vins de la région comme l'AOC Languedoc et l'AOC Muscat de Lunel. Un lieu qui est en lien étroit avec la nature, une envie forte de la famille. Après trois ans de recherches et plus de 30 visites de maison, Danielle découvre cette perle rare. Une maison avec beaucoup de potentiel, mais nécessitant un véritable projet de rénovation. Le coup de coeur s’est véritablement ces 1 700 m² de jardin en plein cœur du village. Un terrain en 3 restanques, planté d’arbres méditerranéens, certains avec plus de 10 m de haut. Le jardin est classé en zone naturelle, ainsi que les parcelles jouxtantes. Un véritable havre de paix, caché du regard des voisins. Charmée par l’extérieur, Danielle a rapidement commencé à imaginer la rénovation de cette maison atypique, divisée en trois appartements par son ancien propriétaire. Outre la nécessité d'engager de lourds travaux de plomberie, d'isolation, d'électricité et de toiture inhérents à ce type de projet, l'idée était de retrouver un espace fluide et lumineux, de découvrir l’historique des volumes et des pierres.




Le rendu final est le résultat de la fusion de ces trois espaces repensés. Une rénovation singulière qui entremêle simplicité, contemporanéité et esthétisme à la perfection. La première phase des travaux mène ainsi à une remise à nu complète du bâtiment. L’idée étant de ne conserver que les murs porteurs, la charpente de la toiture et les ouvertures existantes. Si les dimensions des ouvertures ont été conservées à l’identique, le passage à des menuiseries en aluminium d’un seul vantail en ouvrant caché, a changé considérablement les entrées de lumière dans l’espace. Le jardin se découvre différemment par ses baies grandioses ! Les faux plafonds ont été totalement enlevés et les cloisons en Placoplatre entièrement abattues. L’espace a retrouvé ainsi sa forme originale. Les murs en pierres ont également été mis à nu et parfois rénovés avec un support à la chaux naturelle. Les plafonds suivent la charpente, favorisant ainsi la respiration de l’espace et l’absorption de la lumière dans les pièces. Au rez-de-jardin, des travaux importants sont également entrepris dans la salle voûtée, notamment par l'ouverture d'une baie de 4,5 mètres de large. Le pari était d’ouvrir tout un pan de mur dans le berceau de la voute vers le jardin. Des travaux d’envergure que personne n’avait jamais osé faire auparavant. Une autre ouverture de la même taille et format a permis de créer une seule et unique pièce de 65 m².



Pour le revêtement du sol, le choix d’un béton ciré paraissait évident pour ne pas altérer la lisibilité de la pierre présente dans la voûte. Dans la cuisine, une recherche approfondie de beaux matériaux ont conduit l’architecte à une pierre granitique brésilienne noire veinée. Pour laisser parler la pierre et son veinage, la cuisine a été réalisée en trois plis chêne brossé. Baignée par la lumière du matin, la pierre révèle sa texture de papier marouflé ! Rien n’a été laissé au hasard dans cette rénovation. Un travail singulier a aussi été effectué pour la suite parentale, autour d’un ancien patio. Ce petit jardin intérieur a été transformé en salle de bain avec pour chaque élément (douche, vasque, baignoire) l’attribution d’une fenêtre sur le ciel. Une invitation à la relaxation au milieu d’une jungle intérieure ! Le toit, végétalisé, laisse percevoir quelques graminées ou sédum fleurissant aux premières pluies. La volonté de l’architecte était de générer la sensation de bain dans un écrin végétal, au milieu d’un jardin. Les éléments sanitaires disparaissent au profit de la mise en scène : robinetterie hors du commun dans des socles en bois, baignoire cachée par la végétation, plan vasque en corian suspendu dans le mur en pierre. Autant de détails qui laissent l’imaginaire prendre son envol. Les parois vitrées, créent des reflets improbables tandis que les visiteurs impromptus n’y voient qu’un patio étrangement lumineux. L’agence ARCHI*ROOSE a été crée en 2013. Jeune agence en architecture et scénographie végétale toujours à la recherche de jeux de lumière sur la matière. Les projets cherchent la rondeur, la douceur et le dialogue avec le végétal. Parce que l'architecture, le design et le paysage ne sont que des idées issues de belles rencontres, Danielle dessine avec poésie et humour les projets qu'on lui confient... Son unique révélateur en serait la lumière ! Un parti pris qu’elle a choisi pour son intérieur poétique et baigné de soleil.



Archi*Roose
6 rue du Pialat - 30250 Aubais
www.archiroose.com


Texte : Juliana de Giacomi
Photos : Juliana de Giacomi