INSPIRATION

Montpellier, la nouvelle Californie


À l’ouest des États-Unis, bordée par l'océan Pacifique, la Californie représente tout l’attrait d’un « bout du monde », à la fois fortement urbanisée et très sauvage. Mer, montagne et désert se trouvent aux portes des villes, elles-mêmes plutôt ouvertes sur la nature. Ciel bleu et température douce, presque à longueur d’année, offrent une qualité de vie incomparable, on parle de climat méditérranéen.La région voit affluer des retraités en quête de soleil et des jeunes attirés par le « rêve californien ». La Californie est une destination touristique de premier ordre et offre de nombreuses possibilités : tourisme balnéaire sur les plages du sud, vacances sportives, tourisme vert dans les parcs nationaux, et tourisme culturel. 

* L'Hôtel de Ville, architectes Jean Nouvel et François Fontès © Ville de Montpellier

Cette belle définition de la Californie colle parfaitement au nouveau Montpellier dont la situation géographique permet de nombreux jours d’ensoleillement et attire depuis plus de 10 ans une population avide de soleil, de plage et de culture.
Montpellier de part sa situation géographique et son climat est la ville la plus attirante du sud de la France, 460 000 à 510 000 habitants sont envisagés d'ici 2030 pour l'ensemble de l'agglomération. La Côte d’Azur est saturée depuis quelques années et ne permet pas de constructions nouvelles. Et puis Montpellier devient de plus en plus belle en créant des espaces très modernes et en valorisant son centre ville historique. Aux portes de la mer, une nouvelle économie est née avec des dizaines de plages privées qui nous offrent des décors uniques en bois, en bambou et embellissent la restauration du bord de mer : n’en déplaisent aux défenseurs de la nature. Personne n’est insensible à un apéritif face à la mer en écoutant une musique douce, les yeux rivés vers l’horizon. Enfin, Montpellier est une vraie capitale culturelle avec un opéra qui date du XVIIIe siècle et s’enorgueillit d’une programmation exceptionnelle, de festivals multiples de danse, de théâtre et de musique.

* Résidence Iode à Palavas-les-Flots. Architecte, François Fontés © 2014 - V&V Photography

L’Architecture contemporaine du centre ville de Montpellier

Montpellier est devenue au fil des années un des hauts lieux de l'architecture moderne tournée vers le futur. Les plus grands architectes Ricardo Bofill, Paul Chemetov, ou encore Claude Vasconi ont fait de Montpellier une destination de tout premier plan en matière d'architecture contemporaine.
Ce schéma contemporain a débuté dans les années 80 sous l’impulsion du maire de l’époque, Georges Frèche. Le quartier d'Antigone, construit à l'emplacement d'un ancien terrain militaire, est un axe piétonnier d'un kilomètre de long destiné à unir le centre ancien au fleuve. Cette réalisation de l'architecte Ricardo Bofill rend hommage à l'Antiquité avec un goût prononcé pour la symétrie et les axes, pour le jeu des perspectives et la combinaison des plans circulaires et carrés. Ces espaces suggèrent un retour aux origines de la tradition culturelle et architecturale de la Méditerranée.
La taille des places est définie en fonction des lois géométriques de proportion et d'harmonie et en fonction du nombre de logements prévus. C'est en effet la loi du nombre d'or qui régit ici les rapports entre plan horizontal et éléments sculpturaux. Ce projet a permis de mettre la ville sur le devant de la scène. Depuis, l’architecture contemporaine est inscrit dans l’histoire de notre ville comme en témoignent les quartiers d'Odysseum ou encore de Port Marianne qui ont fait appel à des architectes de renom (Jean Nouvel, Zaha Hadid, Rudy Ricciotti). Avec leurs réalisations, le patrimoine bâti déjà acquis au cours des siècles s’enrichit maintenant de bâtiments aux lignes modernes et au design parfois très épuré. Avec une population croissante, ces quartiers ne cessent de s’agrandir et une surenchère en matière d’architecture voit le jour. Bâtiments en forme de proue de bâteau, logements sociaux et résidences de standing, showroom de grandes marques (RBC Design center, BMW, Hélénis,…).

* Cœur Marina, architecte Garcia-Diaz pour Vinci Immobilier © 2014 - V&V Photography

Antigone, Port Marianne, Odysseum sont des quartiers neufs à l’architecture totalement révolutionnaire qui permettent d’accueillir une nouvelle population charmée par la situation et le modernisme de Montpellier. Ils encerclent la ville ancienne qui garde son cachet unique avec ses multiples places, ses fontaines, ses ruelles et ses beaux hôtels particuliers.
Les projets ne cessent de se multiplier car cette ville, très jeune, foisonne d’idées, de chercheurs, de matière grise. Ainsi la mairie a décidé en 2012 de mêler anciens et nouveaux en lançant les nouvelles Folies :
Au XVIIIe siècle, à Montpellier et en périphérie de la ville, sont apparues d'élégantes demeures conçues par des architectes locaux, pour des aristocrates ou de grands bourgeois : château de Flaugergues, château de la Mogère, château d'Ô ou encore de la Mosson... Par une architecture et une organisation qui leurs sont propres, ces bâtisses appelées Folies montpelliéraines, ont marqué l'histoire architecturale de la ville et contribuent encore aujourd 'hui à son identité.
Afin de poursuivre cette tradition des Folies et de l'architecture innovante, la Ville de Montpellier, trois siècles plus tard, a décidé d 'impulser la conception et la réalisation de 12 nouvelles Folies du XXIe siècle, témoins de la vitalité architecturale de Montpellier, accueillant des logements, des bureaux, des commerces. Lieux d'exception dans la ville, visibles depuis les lignes de tramway, ces Folies ont vocation à présenter une architecture contemporaine, audacieuse et innovante. Elles sont destinées à enrichir le patrimoine architectural de Montpellier, salué par le New York Times en 2012.
A terme, elles constitueront un nouveau parcours de Folies architecturales caractérisées par un regard neuf et original sur l 'architecture.

* Folie L'arbre Blanc. Projet de l’équipe PROMEO / SOU FUJIMOTO / LAISNE-OXO.

* Folie Manuguerra. Projet de l’équipe MOUSSAVI & COLOCO / DOMINIUM.

La première Folie « Manuguerra » a été attribuée à Farshid Moussavi (FMA - Londres) & COLOCO et au promoteur  Dominium – Les Nouveaux Constructeurs. Ce projet, situé dans le quartier Port Marianne – Jardins de la Lironde, place Manuguerra, proposera 36 logements et 260 m² de commerces. Le lancement des travaux est prévu pour le 1er semestre 2014.

La seconde Folie vient d’être attribuée. C’est la Folie de Richter nommée l’Arbre Blanc. Il s’agit du projet des agences Sou Fujimoto, Nicolas Laisné Associés, Oxo Architectes associées à Proméo et Evolis Promotion. Ce projet, situé dans le quartier Richter, aux abords du Lez, du rond-point Christophe Colomb et du pont Juvénal, proposera 120 logements de standing, un restaurant, une galerie d'art et des bureaux. Le lancement des travaux est prévu en juillet 2015 pour une livraison estimée en décembre 2017.


Les quartiers haut-de-gamme

Le nouveau design urbain dans Montpellier n’est encore qu’à son balbutiement. Au vu de la place que l’architecture contemporaine a prise dans la ville et dans l’Agglomération où des quartiers de maisons individuelles nous font penser à la Californie !
Ces quartiers souvent très haut-de-gamme sont pour la plupart situés au nord de Montpellier où ils profitent des grands espaces verts. L'architecture californienne moderne est un style d'architecture avant-gardiste née en Californie aux États-Unis dans les années 1950. Elle s'inspire du Mouvement moderne des années 1920.
Les habitations de ce style mélangent bâtiment de forme rectangulaire minimaliste, grands espaces volumétriques inspirés des Lofts, design simple lumineux et épuré, transparence et ouverture maximale sur la nature environnante et sur la lumière grâce à de grandes baies vitrées, matériaux préfabriqués innovants économiques (béton, acier, bois, verre...), grandes terrasses, toit-terrasse et de préférence piscine et vue panoramique sur de grands espaces de nature.

Les architectes talentueux s’amusent à créer des maisons souvent parfaitement intégrées dans le paysage (collines de pins parasols et chênes verts) et aiment à mélanger les matériaux : le béton, le verre, la pierre. Le sol dans notre région est souvent argileux et oblige les constructeurs à développer un savoir-faire indispensable afin de bien poser la structure sur des pieux en béton indestructibles. Le relief au nord de Montpellier est souvent composé de collines et certaines constructions osent se développer sur des terrains escarpés.
Le climat, les collines et la possibilité de construire des maisons très contemporaines attirent des habitants extérieurs à Montpellier qui se plaisent à l’art de vivre montpelliérain.
• Quartier des Vautes à St-Gély-du-Fesc.
• Quartier de Beauregard à St-Gély-du-Fesc.
• Quartier des Fontanelles à St-Clément-de-Rivière.
• Quartier Domaine des Oliviers à Castelnau-Le-Lez

* Maison particulière © Agence So What

Les plages privées

De longues plages de sable clair, une mer transparente et un ensoleillement exceptionnel attirent depuis les années 70 de nombreux touristes sur notre littoral.
La proximité de la ville de Montpellier et cet afflux de clientèle estivale ont donné l’envie de créer, il y a une dizaine d’année, des restaurants sur la plage. Et depuis, les plages privées se multiplient face à la demande des montpelliérains et des touristes. Les plages sont décriées par les amoureux de la nature mais la loi de réglementation du littoral obligent les propriétaires des plages privées à démonter leur structure au 30 septembre afin de laisser la place à la nature jusqu’au 15 avril.
On aime se retrouver pour dîner, boire un verre, danser en bord de mer. Il y en a pour tous les goûts et chacun retrouve les pieds dans le sable, le goût des vacances ! Toutes générations confondues, chacun trouve sa plage et apprécie ces mois où sable, soleil et bains de mer font rêver. Les idées se multiplient pour mieux accueillir, pour éblouir, pour offrir des moments uniques. Il y a les colorés avec parasols, chaise et tabourets en rose, en jaune, en vert. Il y a les naturelles avec plancher bois, bambou et coussins blancs, il y a les marines en blanc et bleu, il y a les festives avec DJ renommé, soirées tout au long de l’été, un brin glamour, un brin sexy. Mais partout il y a le sable et la mer !

* La plage de la Paillote Bambou © 2014 - V&V Photography

Culture et art de vivre

A Montpellier, la Ville aux mille et une vies, ce sont mille et un lieux qui sont dédiés à la culture. Des lieux prestigieux comme l’Opéra Comédie, l’Opéra Berlioz, le centre chorégraphique national… Mais aussi tout un réseau de salles d’expositions, de spectacles, de galeries d’art qui font de Montpellier une ville qui vit et vibre au rythme de la culture. La Panacée, le dernier né des hauts lieux de la culture à Montpellier est l’exemple type du modernisme allié à l’ancien : du design dans les vieilles pierres ! Ce centre de Culture Contemporaine de la Ville de Montpellier a ouvert ses portes le 22 juin 2013, en plein coeur de la cité et il est l’oeuvre de l’architecte Lauriol. A la fois lieu de productions, d’expérimentations et d’expositions, elle accompagne et fait connaître les artistes contemporains dans la diversité de leurs pratiques. Installée dans l’ancien collège royal de médecine rénové par la Ville, La Panacée est un lieu de rencontres, d’échanges et de métissages entre différentes disciplines artistiques.
Le Musée Fabre avant La Panacée a été rénové par les architectes Brochet/Lajus/Peyo et Emmanuel Nebout. Joyau des musées de province, le Musée Fabre de Montpellier Agglomération, a ré-ouvert ses portes en 2007 après quatre années de travaux ayant permis de repenser, restaurer et agrandir ses espaces. Les architectes ont imaginé un bâtiment neuf pour augmenter la surface d'exposition ; le mur intérieur, intégralement constitué de verres texturés, s'illumine la nuit grâce à plus de 3 000 appareils au néon. Cette façade verrière originale est un élément architectural important du projet. Ce pavillon est dédié aux oeuvres du XXe : Pierre Soulages, Simon Hantaï et le groupe Support-Surface. Désormais, un parcours naturel et cohérent permet de traverser les espaces du collège des Jésuites datant du XVIIe siècle en passant par le Musée Fabre installé en 1828 dans l'hôtel particulier de Massillian.
Aux côtés de hauts lieux de la culture, les festivals de Montpellier sont des événements nationaux ou internationaux qui drainent un public de connaisseurs venant parfois de très loin. Grâce à eux, Montpellier a acquis une renommée de capitale festivalière. Mais ils ont aussi permis aussi de développer l’appétit culturel du public local et d’enraciner l’art dans la ville :
• Le Printemps des Comédiens, du 3 au 29 juin au Domaine d'O
• Montpellier Danse, du 22 juin au 9 juillet - www.montpellierdanse.com
• Le Festival de Radio France, du 13 au 26 juillet www.festivalradiofrancemontpellier.com
• Le Festival de cinéma Méditerranée, fin octobre
• Les Internationales de la Guitare d'octobre à novembre.
• Le Festival Architecture Vives qui permet de mettre en avant de jeunes architectes du monde entier à Montpellier et à La Grande Motte, du 11 au 29 juin. www.festivalarchitecturesvives.com

* Résidence Palma Grande par Hélénis © Jean-Luc Girod

Des immeubles de renommée internationale, des quartiers nouveaux, des maisons individuelles de style californien aux portes de Montpellier, des lieux culturels innovants, des festivals tout au long de l’année, des communications très aisées depuis Paris, une population très jeune grâce à de nombreuses universités et hautes écoles, une zone d’activité dédiée au numérique de plus en plus étendue, et un climat exceptionnel font de Montpellier la petite Californie française.

Alors comment ne pas penser que, dans une dizaine d’années, de plus en plus d’entreprises vont avoir envie d’investir dans cette capitale du sud où il fait si bon vivre. Car il ne faut pas oublier que malgré ses caractéristiques californiennes Montpellier a une vraie histoire et elle garde dans son centre ville historique la marque du passé au travers de fabuleux hôtels particuliers, de rues pavées, de places ombragées. Enfin le « bien vivre » à Montpellier est encore plus vrai quand on prends le temps de déjeuner ou dîner à la table de restaurateurs de talent (Le Jardin des Sens, La Maison de la Lozère, Tamarillos, Le Mia, Le Pastis, la Réserve Rimbaud, l’Idée Saveurs…) !

Style contemporain et style ancien créent à Montpellier l’avenir d’une ville en plein développement ! La Californie à la mode française !


ADRESSES UTILES
La Maison de l’Architecture- www.maisonarchitecture-lr.org
L'ordre des architectes- www.architectes.org
L'office de tourisme- www.ot-montpellier.fr