ESCAPADE

Élégante romantique

La Villa Trinidad, un bijou Art Déco au cœur de Biarritz




Chaque objet chiné par Emmanuel a une histoire et personnalise chaque pièce, un mélange éclectique de moderne et d’ancien.

Le parquet rénové est d’origine et les ouvertures ont été recréées à l’identique à l’aide des dessins originaux de l’architecte Charles Siclis. Le mobilier design et les objets vintage apportent beaucoup d’authenticité au salon et à la bibliothèque.

Sur le mur de la salle à manger, les assiettes décor de la Maison Leloup peintes sur-mesure pour s’intégrer à la Villa Trinidad.



Sur les hauteurs de la ville, cette élégante villa des Années Folles est le fruit du talent conjugué d’un architecte et d’artisans d’art.

L’histoire est si belle
La villa est construite en 1922 d’après les plans de l’architecte Charles Siclis .C’est une élégante femme provenant de l’île de Trinidad qui commande ce joyau Art Déco. Biarritz est en plein essor car devenue ville de villégiature depuis le XIXe siècle avec l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie. Toute la belle société fréquente la station balnéaire qui trouve ici son apogée au début des années 20. Comment et pourquoi cette femme est venue à Biarritz ? L’histoire n’est pas écrite. On imagine une riche héritière des Caraïbes venue à Biarritz pour son faste et son climat tempéré. La situation est exceptionnelle face à l’Océan Atlantique. L’architecte Charles Siclis, reconnu par ses pairs comme étant un des meilleurs architectes de l’époque (Maison des Rotshild à Arcachon, le Théatre Pigalle à Paris…), a réalisé là un de ses chefs d’œuvre. Il a inventé les volumes, proportions et formes, a composé des carrelages, mosaïques, parquets, crémones, lustres et appliques.

Rencontre inoubliable
Un matin de printemps en se promenant Avenue de l’Impératrice, Emmanuel Cazals de Fabel découvre cette beauté cachée. La vue sur l’Océan est splendide mais la villa est squattée et abandonnée depuis de longues années. Après de nombreuses négociations il parvient à l’acquérir et n’a qu’une seule envie : faire revivre l’architecture de l’époque pour offrir à cette belle endormie une nouvelle vie.
Emmanuel, originaire du Sud-Ouest, aime l’océan et il court la côte atlantique à la recherche des plus belles maisons à rénover. Après des études d’ingénieur physicien, il investit dans l’immobilier et se passionne pour l’architecture moderniste, les objets qui racontent une histoire et les voyages.

Une nouvelle histoire
Trinidad symbolise l’élégance de l’époque et pour Emmanuel le projet est grandiose car il correspond totalement à ses aspirations. Fin connaisseur des constructions des années 20, il constitue une équipe d’artisans minutieux et en accord avec les architectes Bâtiment de France, il s’attelle au nettoyage et à la rénovation complète du lieu. Il retrouve les plans d’origine conservés par l’ancien propriétaire et débute par la toiture. Totalement modifiée avec une charpente et des pentes, il reconstruit à l’identique le toit plat de l’époque avec sa chape de béton pour isoler parfaitement. Les corniches sont redessinées comme en 1922. Emmanuel a pris l’initiative d’apporter un arche sur la façade qui répond à celui de l’entrée.
A l’intérieur il restructure les volumes, ouvre de généreux espaces de réception, comme la cuisine immense avec sa cloison atelier, il crée 6 chambres avec chacune sa salle de bain. La maison est lumineuse avec ses ouvertures immenses en arrondi. L’ambiance est chaleureuse, teintée d’humanité et d’une forte personnalisation. Pendant les travaux Emmanuel découvre des peintures originales des années folles « Les baigneuses » sous des couches de papier-peint. Un petit miracle qui ajoute un vrai cachet au salon. Il restaure également le vitrail de la cage d’escalier illustrant le jeu de pelote basque avec l’aide de Gérald Franzetti, élève de Jean Lesquibe, grand compagnon du vitrail à Bayonne.
L’aménagement intérieur est une sélection des matériaux rares, d’œuvres commandées à des artistes de la région, d’objets éclectiques chinés dans les brocantes. Pour les salles de bain et la cuisine Emmanuel crée ses propres motifs de carreaux de ciment avec l’aide de la maison Bahia au Maroc. Il a voulu par exemple reproduire le dessin de la pieuvre de l’Aquarium de Biarritz entrelacé des initiales VT (Villa Trinidad) sur le sol de la cuisine .De ce travail subtil de recherche et de création renaît la Villa Trinidad, spacieuse et confortable où l’on se sent comme chez soi.
A l’extérieur une piscine majestueuse permet des bains revigorants avec vue sur l’Océan et la chaîne des Pyrénées. Emmanuel avec beaucoup de patience et d’intelligence a su redonner son éclat à « Trinidad » .Une nouvelle page se tourne, l’histoire n’est pas loin mais la modernité du lieu permet aujourd’hui d’imaginer des jours et des soirées animés face aux vagues ou chaudement confinés dans le salon de musique.


Cette maison peut-être à vous pour un week-end ou une semaine.
www.lesmaisonsfabel.com


Texte : Isabelle Aubailly