ESCAPADE

Le Domaine de la Clausade

Une île au milieu des vignes




La suite parentale du Mas Sévigné avec sa large bibliothèque bleu Sarah Lavoine.

La chambre des enfants du Mas Muscaris, pierres apparentes et teinte ensoleillée pour des nuits parfaites.




Le salon traversant du Mas Sorelli avec sa cuisine sombre réalisée sur mesure avec de l'acier-laminé de récupération et ses suspensions aux multiples ampoules. Un joyeux mélange !

Brut de raffinement, les chambres d’hôtes d’Olivier et de sa jeune équipe révèlent un lieu endormi. À Mauguio, terre agricole, ces pierres à l’abandon sont devenues le terrain de jeu d’un homme amoureux de l’espace, de la nature et de la mer. Passionné de bâtiments anciens et de vins, Olivier cherchait un lieu pour réaliser un projet nouveau, loin des standards du design actuel.
Sur ces terres d’exploitation agraires, proches de la mer et de Montpellier, la maison du XVIIIe siècle, ses dépendances et ses 18 hectares ont séduit Olivier. Un patrimoine oublié, voué à la démolition, perdu au milieu des champs, est apparu comme étant le domaine idéal pour concevoir à la fois la plantation de vignes et la réalisation de maisons d’hôtes d’exception.
Repenser, recycler, récupérer, révéler les strates des lieux se vit pour Olivier comme l’identité même de ces bâtiments. Avec audace et conservatisme, passé et futur posent les fondations de La Clausade.
Aborder un lieu par la recherche des traces masquées par le temps pour renouer avec l’histoire, une démarche propre au propriétaire : décors, pierres naturelles, poutres, matériaux… la structure originelle doit refaire surface. La pierre locale est remise à nue, des ouvertures immenses sont créées en façades, les charpentes et toits sont totalement reconstruits, et tout l’espace intérieur est reconsidéré. Les hauteurs sous-plafond des bâtiments, l’épaisseur des murs (50 cm) sont incroyables. Avec l’aide de l’architecte d’intérieur Jacques de Milleville, cinq maisons d’hôtes vont apparaître au grand jour. Les objectifs principaux sont clairs : chaque maison doit pouvoir profiter de la nature environnante, être autonome en eau et électricité, sans vis-à-vis mais pouvoir tout de même fonctionner comme un ensemble. La volonté affirmée d’un vivre ensemble où l’indépendance et le rythme de vie des différents vacanciers doivent être respectés.
Aux matériaux d’origine, ils associent la radicalité de la tôle et la chaleur du bois. Dans chaque bâtisse on retrouve les pierres, la majesté des plafonds hauts, les sols de béton brut, l’espace immense et la lumière naturelle qui embellit les éléments. Là où d’autres s’obstinent à gommer les coulisses, à La Clausade, les poutres en IPN, les escaliers en fer forgé, les tuyaux en laiton se montrent et deviennent décor. Comme une évidence chaque maison possède son point d’eau, lieu privilégié les jours d’été. C’est un patio avec un bassin, ancienne cuve à vin, remplie d’eau bleutée et à l’abri de tout regard. C’est une piscine qui regarde les vignes encore frêles.
Les matériaux simples jouent le contraste avec des teintes choisies par l’architecte Jacques de Milleville. Un bleu Sarah Lavoine dans la chambre parentale de maison de maître, un vert d’eau dans une chambre d’enfants, un jaune pétillant dans une cuisine face au paysage, les couleurs choisies aiment ce décor champêtre.
Pour aménager les espaces, Olivier a fait confiance à sa jeune équipe Caroline Colonette, Hugo Capella et Victor Esclafit. Leur énergie créative a permis, dans ce lieu brut, d’installer les bases d’un confort joyeux et chaleureux.
Création de luminaires, de garde-corps en tôle perforée, de tables en bois et fer, leur imagination est débordante. Dans le vieux domaine, des dessertes et armoires de bois sont sciées, poncées, repeintes et retrouvent une deuxième vie. Un établi centenaire va servir de meuble de salle de bain avec deux vasques de porcelaine blanche posées dessus. Olivier est très fier du travail de sa jeune équipe et il raconte avec des éclats de rire l’histoire de la chambre bibliothèque dans la maison de maître. C’est une pièce splendide où le bleu du mur met en valeur l’espace et cette immense bibliothèque qui crée une niche, des rangements et des étagères. C’est un meuble d’une boutique de vêtements que personne ne voulait. Déstructuré, reconstruit et peint elle a permis à moindres frais d’apporter son caractère unique à la chambre.
Les cuisines et salles de bain sont pensées avec le même esprit de débrouillardise. L’association dans les pièces d’eau des matières brutes avec les carreaux de ciment colorés au sol, les meubles de bois, les larges miroirs ronds rétro-éclairés, les paniers en osier est actuelle et audacieuse.
Dans chaque maison, toutes les chambres ont leur propre salle de bain, un vrai luxe pour des vacances sans contrainte. Les cuisines de belle facture mêlent meubles basiques avec du marbre, de la pierre et du bois massif, là aussi le mélange des genres semble évident et il séduit de par sa sophistication et simplicité.
Notre coup de cœur c’est le Mas Grenache avec son patio et bassin carré, son salon aux teintes douces, sa cuisine ouverte sur l’extérieur et ce pont-levis qui permet de s’enfuir et de courir entre les vignes.
C’est aussi le Mas Sévigné, l’ancienne maison de maître ouverte sur une large terrasse, où salon, cuisine et salle à manger forment une immense salle pour se retrouver dans une ambiance très chaleureuse. Les chambres incroyablement larges, le long couloir avec ses portes de bois poncées, les rideaux de lin, les coussins colorés et les livres à la couverture abîmée révèlent dans son esprit, un passé teinté de contemporanéité.
Aux cinq mas qui composent aujourd’hui le Domaine, Olivier a voulu ajouter une salle de réception, autrefois simple hangar à cuves de vins. Là aussi Jacques de Milleville est intervenu pour revoir toute la charpente, pour la teinter d’un noir subtile et l’éclairer de multiples ampoules qui illuminent les murs de pierre.
On aime l’espace, la lumière qui règne dans chaque mas, cet incroyable mariage de l’ancien et du moderne, l’intimité des patios et leur bassin, le brutalisme sophistiqué de la décoration intérieure. Olivier est heureux d’avoir réussi son pari : réunir en un seul lieu sa passion pour le vin et accueillir des hôtes dans un domaine atypique. Il s’exclame tout souriant « J’ai voulu des maisons du bonheur où tout le monde doit se sentir heureux, détendu, au cœur de la nature. »
Alors on imagine des hordes de gamins en train de courir dans les jeunes vignes, des adultes en train de trinquer sur les larges tables du salon ou dans la cuisine et des oiseaux qui piaillent dans les arbres. Un certain sens du bonheur.


Domaine la Clausade à Mauguio
Mariages, séminaires, anniversaires / 5 maisons d’hôtes (20 chambres).
domainelaclausade.com
Le Domaine est à la location chez Grace Nicols Home

Architecture intérieure : Jacques de Milleville - J.M.D. Décoration
Tél. : 04 67 66 37 85

Menuisserie : Menuiserie Partner
Juvignac - Tél. : 04 67 10 49 20
www.partner-menuiseries.com


Texte : Isabelle Aubailly • Photos : Mas de la Clausade