ESCAPADE

Oasis artistiques

Béziers










Deux hôtels au cœur de la cité biterroise. L’art et le voyage se complètent. Dans cet esprit, les propriétaires des hôtels In Situ et XIX ont voulu offrir un supplément d’âme aux voyageurs d’une nuit ou d’une semaine qui osent poser leurs bagages à Béziers.

Entre le théâtre et la statue de Paul Riquet la place Jean-Jaurès ou plus justement « la place de la citadelle » a retrouvé sa beauté d’antan. Un grand miroir d’eau et une fontaine musicale d’une surface de 350 m² viennent embellir la place. Un des miroirs a d’ailleurs été construit en référence au canal du midi, œuvre du Baron de Bonrepos qui est né à Béziers en 1609. Il s’écoule sur 77 m jusqu’au pied de la statue Pierre-Paul Riquet.

Quand la déco sublime l’art, le XIX et ses chambres Art déco Aujourd’hui, c’est une des plus belles places de la ville. De nombreux commerces de bouche et restaurants accueillent leurs clients sur de larges terrasses avec vues, ombragées par les platanes centenaires.
Ainsi l’Hôtel Café XIX a été imaginé comme un lieu chic et cosy à l’esprit Art Déco. Dans un ancien immeuble citadin, entièrement rénové, le XIX propose 12 chambres de qualité.
Dès l’entrée le ton est donné avec son immense lustre avec pampilles de marbre et le mur de couleur lilas. Sa décoration « rétro chic » revue aux goûts du jour et ses couleurs pastel vous transportent dans un univers de douceur et de calme. Les matériaux comme le parquet à chevrons en chêne clair, le mobilier contemporain avec une pointe de doré, le carrelage couture qui habille les salles d’eau , ont été choisis avec beaucoup de soin pour apporter douceur et féminité à l’ensemble. Des balcons offrent de jolies vues sur la place et permettent de prendre son café ou de lire dans l’intimité de sa chambre tout en découvrant la vie de cette belle cité du sud.
Les propriétaires, férus d’art contemporain, ont imaginé une balade artistique au cœur de l’hôtel et les œuvres de Sébastien Bayet ornent les murs du salon, du bar et des chambres avec gaieté. Sébastien Bayet vit et travaille à Reims et selon l'artiste l'expression du tableau doit venir du sujet et non de la matière, ici il a reproduit des œuvres célèbres façons croquis.

Découverte artistique, l’hôtel In Situ et ses œuvres d’art
À quelques encablures du centre ville, proche des arènes, loin de l’agitation de la place et des allées Jean-Jaurès, l'hôtel In Situ a ouvert ses portes en 2015 dans une ancienne maison de maître de la fin du XIXe siècle. Rénové avec goût, l'hôtel se veut moderne et contemporain, tout en gardant le charme ancien de la bâtisse.
L'alliance de l'architecture haussmannienne et du style contemporain font de cet hôtel un lieu différent. Il est pensé comme un lieu de vie, d'échange et de liberté, où l'art y tient une place prépondérante. In Situ est une locution latine qui signifie sur place. En art contemporain, in situ désigne une méthode artistique ou une oeuvre qui prend en compte le lieu où elle est installée.
Dès votre arrivée, le jardin paysagé se dévoile et vous guide. Une arche bleue électrique offre intimité à un salon d’extérieur et souligne l’architecture ancienne.
À l’entrée, on est happé par la banque d’accueil comme une immense vague qui ondule et avance d’une blancheur immaculée sur le sol en parquet de bois clair. Sur la droite un immense portrait de Corto Maltese, sur la gauche un paysage gravé sur des plaques de bois de chantier. Les salons plein de charme ouvrent sur l’extérieur.
Le bassin de nage à débordement et son mur d’eau apportent au jardin une oasis de fraîcheur.
Lumineuses, au charme discret, avec balcon, loggia ou terrasse privative, chaque chambre doit ses lignes et son mobilier sur mesure au duo biterrois Thomas Fabresse et Jean-Baptiste Lafon. Plutôt masculines et sobres, en contraste total avec les pièces de vie de l’hôtel.
Ici aussi, dans ce second établissement une promenade artistique permet de découvrir ces artistes qui ont eu l’opportunité de s’exprimer, de véhiculer leur émotion dans ce lieu. Il marque la singularité et l'esprit de l'hôtel In Situ. Les propriétaires ont la volonté de faire évoluer les espaces et d’autres artistes pourront venir créer une nouvelle ambiance au fil du temps.

Promenade artistique
• Le paysage de l’entrée et la fresque sur le mur extérieur sont de Jean Denant, né à Sète en 1979. L'univers artistique de Denant tient à la fois du chantier de construction et du cabinet d'architecte. L'artiste construit et « déconstruit », vous martèle son art en sculptant. Certains de ses sujets de prédilection comme l’urbanisme, le graffiti, les interventions dans des espaces réhabilités, l’éphémère font largement écho à cette constituante fondamentale de l’art contemporain.
• Le Corto Maltese est de Eric Liot. Il est à la fois peintre, sculpteur, assembleur et collagiste qui s’amuse à jouer les récupérateurs d’images afin de nous transporter dans son univers. Il travaille dans l’instant, se nourrissant d’images et de personnages du quotidien pour fixer nos icônes contemporaines. Le bois demeure son matériau de prédilection qu’il utilise pour créer une sorte de collections imaginaires où les symboles se hissent au rang de logos.
• La sculpture paysagère face à la piscine est de Bernard Pras. On découvre par surprise un joyeux nain construit avec des fleurs et des plantes. Bernard Pras conçoit une forme d'expression étonnante, dont la création, à mi chemin entre la peinture et la sculpture, relève de l'installation. L’artiste réalise des portraits à partir d’objets insolites et hétéroclites assemblés. Ces compilations aux multiples facettes dévoilent tout leur sens une fois photographiées sous un angle précis où brusquement les objets s’effacent pour laisser place au visage imaginé par l’artiste. C'est l'illusion et la magie de l'optique qui opèrent.
• Les grafs et fresques qui ornent tout le garage sont de Mist. C’est à la fin des années 80 que Mist découvre le graffiti le long des chemins de fer du RER. Captivé par ce qu’il voyait, il réalise son premier graff en 1988. Ses peintures aux couleurs acidulées et Wildstyle ne laissent personne indifférent. Très vite il est reconnu comme l'un des plus talentueux graffeurs de la capitale. Il est également l’un des rares qui excelle aussi bien dans le travail des volumes que dans le dessin.
La dernière œuvre orne la façade extérieure avec des mosaïques réalisées par Hervé Di Rosa, célèbre peintre sétois. Sans revendiquer un style particulier, mais en développant un univers narratif bien à lui, peuplé de personnages récurrents, il a pratiqué toutes les techniques de création. Progressivement, il diversifie ses approches artistiques et entreprend le projet Autour du Monde au contact d'artisans. Il vit et travaille actuellement à Lisbonne où il se consacre à la 19è étape de son tour du monde. Depuis 1981, son oeuvre a fait l’objet de plus de 200 expositions personnelles et est présente dans d’importantes collections publiques et privées en Europe, en Amérique et en Asie.


IN SINTU Hôtel
67 avenue du 22 Août 1944 à Béziers
www.insituhotel.com

Café Hôtel le XIX
19 place Jean-Jaurès à Béziers
www.hoteldixneuf.com


Texte : Isabelle Aubailly • Photos : Le XIX - InSitu & Juliana de Giacomi