ESCAPADE

La Divine Comédie









On entre à la Divine Comédie comme on lit un poème, le lieu vous envahit, vous transforme le temps d’un voyage hors du temps, hors du quotidien. C’est le plus grand jardin d’Avignon et c’est ce merveilleux endroit qui a fait craquer le cœur de Gilles et d’Amaury, un jour de printemps il y a 7 ans. Aujourd’hui, nous pouvons nous aussi entrer dans ce lieu improbable et vivre des instants uniques.


Au cœur de la Provence, dans le centre historique d’Avignon, cette propriété tout à fait exceptionnelle se situe à l’emplacement de la Livrée du cardinal Amédée de Saluces au XIVe siècle. Celui-ci était le bras droit des Papes, leur ambassadeur dans tous les royaumes d’Europe et tout son « ministère » était logé et travaillait dans des bâtiments annexes de la propriété.

Cette propriété s’étendait alors jusqu’à la place des Carmes. De nos jours, on aperçoit au-dessus de la cuisine les anciennes fenêtres murées du palais cardinalice. Celui-ci fut démoli au XVIe siècle et le mur d’enceinte de la propriété actuelle fut édifié avec les pierres du palais. Des bâtiments sont construits et annexés au fil du temps.

Au début des années 80 et durant une trentaine d’années, l’immeuble devient le Centre d’Études Linguistiques d’Avignon, qui accueillera de nombreux artistes et politiques célèbres durant le Festival comme Jeanne Moreau ou Michael Lonsdale. France Culture établira ses quartiers en juillet dans le jardin pour y réaliser ses émissions. L’Association, qui louait la propriété, transforme alors toutes les pièces en salle de cours. En fin d’année 2009, Amaury de Villoutreys & Gilles Jauffret acquièrent la propriété pour la transformer en maison d’hôtes et lui redonner ses lettres de noblesse.

Avignon, dont le patrimoine historique et culturel est d’une richesse incomparable, répond à leurs aspirations. La ville de lumières et de vent, à seulement 2h40 de Paris leur semble être la ville idéale entre mer et lieux sauvages de Camargue et du Lubéron.

Le soleil, la douceur de vivre, la gastronomie, les arômes subtils des grands vins d’appellation attirent de plus en plus de touristes amoureux de culture et de bien vivre. Ils ont trouvé la maison de famille à partager avec leurs amis et leurs hôtes !

Mais le travail est titanesque, l’hôtel n’a pas été entretenu depuis 1950. Pendant 7 ans, ils vont imaginer, casser, reconstruire, rénover et enfin décorer la « Divine Comédie ».Toutes les menuiseries sont changées (100 fenêtres), les toits sont refaits, les portes sur le jardin sont réouvertes, 8 salles de bain sont créées, toute la maison est restructurée ! Seule la salle à manger est conservée avec ses moulures et ses hautes fenêtres sur le jardin. Aujourd’hui la maison semble avoir toujours été comme elle est, avec une âme retrouvée et une splendeur actuelle.

L'hôtel a été conçu comme un lieu qui leur permet de partager une passion de l’art sous toutes ses formes.

Il en va ainsi des salons et du jardin d’hiver où l’on peut, tour à tour, admirer une collection d’œuvres d’art qui va du XVIIe au XXe siècle et se plonger dans une bibliothèque pléthorique consacrée à la décoration et aux objets d’art.

Une collection d’œuvres picturales consacrée à la ville d’Avignon, 200 tableaux en tout, gravures, gouaches et aquarelles du XVIIe au XIXe siècle habille les murs de l’escalier. C’est un véritable voyage dans le temps de la ville d’Avignon, un trésor retrouvé.

Amaury et Gilles ont su avec beaucoup de talent redonner sa splendeur à La Livrée mais c’est une maison avant tout pour y vivre.

Les peintures des murs sont douces et font le lien avec les tableaux. Ils ont su intégrer des meubles de famille ou chinés avec du mobilier et des œuvres contemporaines. Ils travaillent « au coup de cœur » et chaque objet ou œuvre d’art trouve simplement sa place dans cet écrin.

Chaque chambre est un voyage et délivre à chaque hôte son univers au travers des dessins et tableaux (Naples, Venise, Aphrodite…).

Mais peut-être que le plus bel espace, le plus beau voyage est le somptueux jardin de la Divine Comédie dissimulé derrière de hautes murailles.

Amaury, architecte d’intérieur, a travaillé les axes du jardin et imaginé des lieux différents comme les pièces d’une maison. Le plus gros travail a été le défrichement et la plantation de plus de 100 essences nouvelles qui viennent se mêler aux platanes centenaires. Une orangeraie est créée de toutes pièces et permet des dîners féériques au cœur du jardin. Un bassin de nage de 15 mètres de long avec ombre et soleil, un spa avec un jacuzzi et sa vue sur le Palais des Papes, un bar sous des verrières de 8 mètres de hauteur, des terrasses de bois exotiques et leur salon, un bassin d’agrément avec poissons colorés et jeux d’eau créent ce paradis onirique et pourtant bien réel.

Une adresse cachée, presque secrète, à deux pas du Palais des Papes pour vous surprendre, vous faire rêver. Un lieu authentique entre tradition et élégance rehaussé d’une touche de folie et qui n’existerait pas sans la personnalité rare d’Amaury et Gilles !


La Divine Comédie
16 impasse Jean Pierre Gras à Avignon
Tél. : 06 77 06 85 40
www.la-divine-comedie.com


Texte : Isabelle Aubailly
Photos : La Divine Comédie