ESCAPADE

Le Métropole à Montpellier







Assise dans le patio très végétal de l’Hôtel Oceania Le Métropole je songe à cette belle dame du début du XXe siècle qui a foulé le sol de cet endroit mythique au cœur de Montpellier.


Après la mort de son mari Victor-Emmanuel en Égypte, la Reine d’Italie Hélène de Savoie se réfugie à l’Hôtel Métropole de Montpellier pendant deux ans pour être soignée par le professeur Paul Lamarque. Elle décède le 28 novembre 1952 et repose au cimetière Saint-Lazare où son buste orne l’entrée.

Racheté il y a 4 ans par le groupe breton Oceania, le Métropole a ouvert ses portes en tout début d’année sur un univers totalement revisité et emprunte aux palaces de la Côte d’Azur son style et sa splendeur.

Oceania a tenu à retrouver tous les symboles de l’époque et pendant 14 mois les travaux de rénovation et de décoration ont été réalisés avec beaucoup de soin et d’élégance.

Le Métropole fût l’un des premiers hôtels de luxe construit à Montpellier en 1896 et ce sera le seul hôtel 4 étoiles jusqu’en 1991 (année de construction du Sofitel Pullman). À l’époque il ne pouvait y avoir ni eau, ni électricité et plus de 100 personnes travaillaient au service des clients. C’était un interminable ballet de serveurs et servantes qui chauffaient l’eau et l’apportaient dans les salles de bain à l’aide de grandes bassines de fonte, qui allumaient les cheminées et les bougies à la nuit tombée, qui accompagnaient les invités dans les couloirs. En 1897, le premier ascenseur hydraulique de la ville de Montpellier sera installé au Métropole et reste aujourd’hui un monument historique.

Dans les années 20, le chauffage et l’eau sont installés par les nouveaux propriétaires et les belles chambres de 80 m2 deviennent confortables et très à la mode. Le restaurant était reconnu et beaucoup de familles montpelliéraines ont connu les dimanches au Métropole dans les jardins ou sous la verrière. Certains châtelains de l’époque pouvaient passer quelques semaines l’hiver au Métropole avant de regagner leur château dès que le temps était plus clément.

Après avoir appartenu à une seule famille dans les années 50, Le Métropole passera de mains en mains et notamment par des fonds de pension américain. L’emplacement et l’histoire de ce palace ont tout de suite plu au groupe hôtelier Oceania même si l’ensemble non rénové depuis plus de 20 ans, était en piteux état. Tout l’hôtel a été mis totalement à nu pour reconstruire communs et chambres.

L’idée principale était de mettre en valeur les éléments de décoration d’époque et d’apporter une touche de modernité sans être trop fantaisiste. Ainsi, tous les sols ont été retrouvés sous les moquettes, poncés et vernis. Ils semblent avoir passés les années sans heurt. Les parquets du restaurant et le granito de l’entrée, resplendissent comme les moulures des plafonds restaurées et peintes en blanc, couleur de l’époque.

Beaucoup d’objets de décoration comme les statues coloniales du hall d’entrée, les lustres des années 30 des parties communes, les fauteuils clubs du bar ont été retrouvés dans les sous-sols et greniers de l’hôtel, une vraie mine aux trésors.

Toutes les chambres et salles de bain ont été revues et certaines réorganisées car trop imposantes et peu pratiques. Les menuiseries ont été modifiées pour faire entrer la lumière et isoler des bruits de la rue, 400 plantes ont été apportées dans le jardin exotique, le restaurant est à nouveau ouvert avec une cuisine aux accents japonais, la piscine cachée derrière les feuillages est chauffée toute l’année. Le Métropole a retrouvé son lustre d’antan et l’on se plait à déambuler entre les chaises colorées du restaurant en admirant les palmiers à travers la verrière, à lire dans les beaux salons bleutés de l’entrée, à admirer l’ascenseur en bois verni éclairé par les immenses luminaires aux fils dorés.

Enfin, dans les chambres on retrouve quiétude et chaleur. Des têtes de lit au ton résolument tropical et des rideaux colorés absorbent le bourdonnement urbain et offrent un repos mérité. Le groupe Oceania espère reconquérir le cœur des montpelliérains car Le Métropole a retrouvé aujourd’hui sa magnificence et peut offrir des instants uniques au sein du secteur historique de notre ville.


Hôtel Oceania Le Métropole ****
3 rue du Clos René à Montpellier
Tél. : 04 67 12 32 32
www.oceaniahotels.com