ESCAPADE

Le Hameau des Baux





Une parenthèse heureuse sous le chant des cigales !

Un joli chemin parsemé d’herbes odorantes et d’oliviers mène au hameau de pierres et de charme. Totalement rénové il y a 2 ans par le nouveau propriétaire Éric-Jean Floureusse, le hameau s’est paré d’attentions multiples et d’une décoration intérieure unique, mélange de meubles chinés, de couleurs, d’œuvres d’art et d’objets artisanaux.

L’arrivée au matin sous le soleil déjà haut, promet des moments uniques installés sur la terrasse sous la glycine et vue sur la place du village !

A l’époque ces 5 hectares de terre vierge étaient seulement une oliveraie perdue au milieu des collines provençales. Un homme, Jean-Claude Milani, avec l’aide d’artisans de la région a construit de toutes pièces ce hameau avec pierres, poutres, portes et fenêtres anciennes. Le résultat est totalement bluffant car la chapelle comme le mas et ses dépendances semblent habiter le lieu depuis des centaines d’années.

Éric-Jean Floureuse est tombé amoureux du site et a tout de suite imaginé une nouvelle histoire au hameau : un concept-hôtel où l’art, les beaux objets, les meubles anciens et contemporains, la restauration vagabonde, les voitures anciennes attireraient une clientèle éclectique animée par l’esthétique, la nature et la convivialité.

On se promène entre les oliviers, on s’arrête quelques instants sur un mobile balancé par le vent, on s’allonge dans l’herbe et l’on hume les parfums de lavande, on plonge dans l’eau outremer de la piscine et l’on rêve dans la cabane de bois le visage tourné vers les collines.

Les vingt chambres du Hameau sont toutes différentes mais conservent chacune un style unique, celui de Emmanuelle Vidal, antiquaire et décoratrice d’intérieur à Toulouse depuis 20 ans. Emmanuelle arpente les salles des ventes, visite les maisons particulières, s’adresse aux marchands professionnels pour débusquer le mobilier qu’elle aime : des pièces de collection de la deuxième moitié du XXe siècle. L’art est également présent dans chaque pièce avec en ce moment des œuvres de Didier Biffano, peintre nîmois, une série dédiée à l’art abstrait, fait d’harmonie de formes et de couleurs avec une peinture aérée, épurée.

Entre 35 et 65m2, les suites et chambres sont spacieuses, charmantes, élégantes et ouvertes sur la nature. Elles sont réparties sur le domaine entre la Bastide, la Grange, et plusieurs Mazets indépendants. Dans les chambres comme ailleurs, le mobilier, dont des pièces iconiques des années 50 à 90, est à la fois à vivre et à acquérir.

La Chapelle est la Suite du Hameau la plus emblématique car l’espace a gardé l’esprit monacal inspiré par les pierres anciennes, les fenêtres oblongues sont telles des vitraux et les plafonds très hauts. Le salon est habillé d’un meuble bas scandinave en palissandre de Florence Knoll et de fauteuils ivoire de 1950. La salle de bain en béton ciré aux couleurs naturelles garde le charme et la douceur de la chambre. Une magnifique terrasse permet de découvrir un jardin de curé où plantes odorantes et fleurs sauvages invitent à la rêverie. La Bergerie accueille un véritable abreuvoir en pierre, murs blancs, boiseries peintes en noir et appliques en papier de Céline Wright. Les lourds rideaux en tissu de Dominique Kieffer pour Rubelli, une paire de fauteuils 1950 en métal et bois recouverts d’un tissu bicolore noir et gris offrent chaleur et rondeur au salon de cette chambre. « Nous avons marié l’éternité de la Provence avec la seconde moitié du XXe siècle, et donné une nouvelle âme au lieu. Les choix de décor, de couleurs, de textiles contribuent à moderniser l’architecture provençale tout en faisant écho à notre mémoire collective », souligne Emmanuelle Vidal.

Les lieux de vie du hameau sont nombreux et la gastronomie en fait partie. On peut choisir entre 2 lieux totalement différents et pourtant chacun affiche la fraicheur des produits locaux et l’inventivité des différents chefs de cuisine. Une cuisine française haut de gamme, glamour et chic, à La Table du Hameau où la salle aux multiples miroirs embrasse un jardin magnifique qui permet des déjeuners ensoleillés et des soirées douces.

Dans la cour du hameau, sublime place de village avec platanes, bar et le Camion Bleu, l’incontournable Food Truck Citroën HY. Il propose une cuisine de rue, pour des soirées décontractées en extérieur. La convivialité du Camion Bleu se découvre en musique chaque week-end.

En haute saison, le Hameau des Baux invite aussi le dimanche à prendre un brunch en musique au son de la guitare classique. Ses soirées et brunch sont ouverts à tous, clients et touristes de passage afin que chacun puisse découvrir le Hameau et s’imprègne de cet esprit arty et joyeux développé par le propriétaire.

Enfin, avant de repartir, on admire la belle entrée de la bastide avec les multiples suspensions cocons de Céline Wright et l’oeuvre florale d’Aurélien qui toutes les semaines imagine une création végétale au gré des saisons. On se plait à découvrir produits de beauté locaux, bijoux et petits objets réalisés par des créateurs de la région.

Il reste encore à découvrir tant de choses mais courez au Hameau un soir, une journée, un week-end. Imprégnez-vous de cette contemporanéité provençale et appréciez le chant des cigales à l’esprit vintage !


Hameau des Baux
Concept-Hôtel
Chemin de Bourgeac - 13520 Paradou
Tél. : 04 90 54 10 30
www.hameaudesbaux.com