ESCAPADE

L’esprit joyeux des sports d’hiver !

* Au cœur du quartier historique des Dromonts à Avoriaz, l’Hôtel des Dromonts est l'œuvre de l’architecte Jacques Labro. Ouvert à Noël 1966, il est le premier de cette station novatrice.

* La station d'Avoriaz a été imaginée dans les années 60 par le champion olympique de descente Jean Vuarnet et le promoteur Gérard Brémond.

* Le coin salon du bar Le Festival (Festival du Film Fantastique d’Avoriaz, encore dans la mémoire collective) est décoré par d’anciennes affiches du festival et des photos des célébrités de l’époque...

* De drôles de fauteuils « œufs » (Eerio Aarnio) offrent des instants lecture inoubliables.

L’Hôtel des Dromonts à Avoriaz

Le site, perché à 1800 mètres d’altitude, est tout simplement incroyable. Imaginée au sommet d’une haute falaise, Avoriaz est connue dans le monde entier pour son architecture unique, s’inspirant du paysage pour mieux s’y confondre.
Le champion olympique Jean Vuarnet et le promoteur immobilier Gérard Brémond ont imaginé cette station en 1960. En partie dessinée, par l’architecte Jacques Labro, à la vision avant-gardiste, Avoriaz est aujourd’hui une station idéale pour les familles, les jeunes et les amoureux de nature.
Ici, vous skiez dans des paysages de toute beauté, avec des panoramas ouverts sur les Dents du Midi, les Dents Blanches... Vous basculez sur de larges vallées, avec des pistes tracées entre les sapins. Avoriaz est idéalement située au centre du domaine skiable des Portes du Soleil ; un domaine de glisse composé de douze stations situées entre la France (Abondance, Avoriaz, Chatel, La Chapelle d’Abondance, Les Gets, Montriond, Morzine, Saint-Jean d’Aulps) et la Suisse (Champéry, Morgins, Torgon, Val-d’Illiez, Les Crosets, Champoussin).
Station de sports d'hiver novatrice par son concept sans voiture (vous vous déplacez à pied ou en traineau) et sans pollution (chauffage intégralement éléctrique). Son architecture moderne et mimétique préfère les immeubles aux chalets ; leur forme générale comprend de nombreux décrochés et aplombs et des toitures retenant la neige, enfin tous les bâtiments sont parés de tavaillons (tuiles de bois) changeant de couleur avec le temps et l'orientation. L'ensemble de la station est labellisé « Patrimoine du XXe siècle ».

Au centre de la station, un hôtel mythique, l’Hôtel des Dromonts, le premier et le plus ancien de la station vient d’être entièrement rénové par l'architecte (et concepteur de la station) de talent, Jacques Labro. Il est couvert de tavaillons, petites tuiles en bois de cèdre rouge ou de mélèze. Son plan en éventail pallie aux contraintes naturelles de la butte sur laquelle il est construit en permettant à toutes les chambres d’avoir du soleil toute la journée et une belle vue sur le domaine skiable.
Dès les premiers flocons, l’établissement semble revêtir son manteau de neige et se camoufle. Seules les fenêtres restent ouvertes sur le paysage. La décoration et les travaux de l’Hôtel des Dromonts ont été suivis par Nicolas Sibuet, propriétaire avec sa famille de plusieurs établissements renommés en montagne.
Il n’était pas question de tout changer car Nicolas et sa famille ont tenu à garder l’authenticité de l’hôtel. La transformation a été pensé en conservant tous les espaces communs, les passerelles de bois qui permettent d’accéder aux étages, les oculus, les murs en arrondis. Les poignées de l’entrée principale de l’hôtel, 67 font référence à l’année 1967, première année d’ouverture de l’hôtel et de la station d’Avoriaz.


Dès l’entrée, le ton est donné : une ambiance chaleureuse, chic et rétro à l’image de cet emblème de la station d’Avoriaz. Les sols d’origine ont été recouverts de larges ardoises de Morzine et les murs crépis comme dans les années 60 ! La charpente apparente ainsi que la cheminée en briques sont d’origine. D’immenses banquettes intégrées autour du feu ont été simplement retapissées en violet. Aux murs de la Toile d’Aubusson des années 60 pour toujours conserver ce style emblématique.
De drôles de fauteuils « œufs » couleur mandarine (Eerio Aarnio) offrent des instants de lecture inoubliables. Les chaises et poufs en vachette (Ets Dumas), les petites tables et lampes (Now’s Home) les suspensions boule en inox et la Chaise de Charles Eames nous transportent aux premières années d’ouverture de l’hôtel.
Les chambres ont été totalement revues et conçues avec beaucoup de réflexion. Des placards intégrés et niches de rangement en chêne teinté, mobilier sur-mesure permettent de profiter pleinement de l’espace. Les tabourets et tables « bobine »  sont d’origine. Les tissu tendus et rideaux ont été réalisés par un tapissier italien qui a repris les motifs chers aux années 60 : chevrons ou jacquard de laine, tons mandarine, parme, turquoise, carmin, améthyste, gris et blanc. Les salles de bain habillées de pierre d’ardoise et de panneautages en bois restent très naturelles et modernes.
Après le ski, les hôtes se retrouvent autour du bar, dans les salons ou près de la cheminée pour des moments de partage. « C’est l’esprit originel des vacances aux sports d’hiver »  déclare Nicolas Sibuet, enthousiaste.
Le bar avec ses murs arrondis crée des effets de perspective.Un lot de tables de Charlotte Perriand, achetées chez un antiquaire, des Chaises en cuir Sol e Luna, des chaises en bois (architecte René Faublée) chinées, un lustre en vieux skis de bois créé par Jean-Louis Sibuet suscitent émotion et bien-être. Le coin salon du bar Le Festival (en référence au Festival du Film Fantastique d’Avoriaz, encore dans la mémoire collective) est décoré par d’anciennes affiches du festival et des photos des célébrités de l’époque...
On peut se prélasser dans de gros fauteuils en laine et cuir, éclairés par des lampadaires et suspensions de cuivre toujours très à la mode aujourd’hui. Les rideaux aux teintes mandarine et parme attirent le regard et apportent joie et bonne humeur au salon.
Le Restaurant Les Enfants Terribles (chef : Nicolas Locatelli) aux murs rouge vif et au mobilier rétro propose des repas chaleureux face aux montagnes.
Enfin le « spa » a été entièrement réhabilité dans l’ancienne boîte de nuit «  le Roc ». Un esprit très précieux avec des pierres d’Agate aux couleurs toniques et des pierres semi-précieuses incrustées, des miroirs au plafond et de l’ardoise.Un cocon très chic où le silence et le repos sont rois pour des soins haut-de-gamme après une journée de ski dynamique.
L’Hôtel des Dromonts est l’adresse historique d’Avoriaz, un véritable retour aux sources, à découvrir en famille ou entre amis. Retrouvez dans ce lieu mythique, qui allie esprit vintage et confort moderne, le charme des valeurs originelles du ski et leurs moments de partage et de bien-être. 


Hôtel des Dromonts
40 place des Dromonts - 74110 Avoriaz
Tél. : 04 56 44 57 00
www.hoteldesdromonts.com




L’Hôtel Totem à Flaine


Une nouvelle vision de l’hôtellerie relevant de l’intime, de l’émotionnel, véritable art de vivre des populations urbaines en quête d’authenticité ! Totem du groupe Sibuet a ouvert ses portes le 18 décembre, à Flaine, premier-né de ce nouveau concept d’hôtellerie de montagne.
Pousser la porte de « Totem » fait entrer dans un univers à l’esprit très contemporain, jeune, frendly et ethnique : Mobilier vintage, style urbain et tissus aux motifs graphiques colorés, canapés moelleux, tapis artisanaux et feu de cheminée ! Harmonie moderne et chaleur des tissus, des couleurs donnent envie de se retrouver, de discuter, de paresser, de dîner face au paysage grandiose. La confrontation des matériaux bruts, épurés et sans superflus dans les chambres, le caractère minéral du béton face au mobilier en châtaignier conçu sur mesure et dessiné par Jean-Louis et Nicolas Sibuet, le tout entouré de lainage brut aux motifs ethniques, créent une atmosphère à la fois intimiste et artistique.
Chaque chambre est également décorée d’une fresque créée par un street artiste local s’inspirant des jeux de lignes graphiques des hourloupes de Jean Dubuffet.
En effet Flaine est la station design et artistique des sports d’hiver ! Toujours dans cette démarche d’estime de l’environnement, Flaine a bénéficié du goût pour l’art de Sylvie et Éric Boissonnas, créateurs de la station et amateurs d’art moderne et de musique classique. Leur volonté étant de mettre en valeur et d’animer la station, un parcours artistique regroupant des totems d’artistes phares des avant-gardes et de l’art moderne a été créé: des sculptures de Picasso, Dubuffet, Vasarely ou encore Pol Bury ornent la station et offrent ainsi un art ouvert à tous. Dans sa volonté de diffuser la culture, Sylvie Boissonnas créa le Centre d’Art de Flaine qui entre 1970 et 1995 accueillit plus de 70 expositions. L’Auditorium de Flaine, à lui été conçu avec une acoustique novatrice pour accueillir des concerts avec plus de 500 places.
L’art et la culture au cœur de la station classée « monument historique », ainsi que le design architectural impulsé par Marcel Breuer font de Flaine une œuvre monumentale dans un trésor environnemental.


Hôtel Totem
Flaine Forum - 74300 Flaine
Tél. : 04 57 74 74 74
www.terminal-neige.com


Texte : Isabelle Aubailly