ESCAPADE

Au cœur de Paris

L'hôtel Dupont-Smith




* Clara Gazul
Tenture velours de coton Cosmos Nattier et Céladon, Lelièvre / Suspension Cell par Matteo Ugolini pour Karman / Modular Chair par Verner Panton, Verpan / Bureau Litho par Thibault Desombre pour Ligne Roset / Lampe Olive par Numéro 111 pour Ligne Roset / Console Petite Soeur par Nicolas Gaudin pour Atelier Français du Design / Céramique sol Made Nogal, Saloni / Moquette Hamilton, Balsan

* John Doe
Bureau AK 1330 par Ebbe Gehl pour Naver / Fauteuil Ro par Jaime Hayon pour Fritz Hansen / Modular Chair par Verner Panton, Verpan / Table Moebius, Objekto / Moquette Hamilton, Balsan / Salle de bain : Céramique mur Vidrepur, Saloni / Céramique sol Terre nero, Iris / Baignoire îlot Stone One, Aquamass / Robinetterie Quadri, Ondyna

* James Jewel
Fauteuil Ro par Jaime Hayon pour Fritz Hansen / Canapé Tessali en camaïeux de rouge sur mesure pour Dupond-Smith par Peyroux&Thisy / Modular Chair par Verner Panton, Verpan / Table Moebius, Objekto / Lampe New Wave par Verner Panton, Verpan / Table basse Fly par Space Copenhagen pour & Tradition

* Saint Léger Léger
Suspension Le Trulle par Edmondo Testaguzza pour Karman


Une nouvel hôtel intimiste réservé aux amateurs d'un luxe authentique et discret.

C'est un quartier que l'on adore pour sa douceur de vivre, la beauté de ses rues et l'animation qui y règne. Un quartier où d'admirables hôtels particuliers sont rénovés avec goût, un quartier où la décoration, le design sont importants.
Alors pour mieux vivre le Marais pourquoi ne pas essayer une des chambres du nouvel Hôtel Dupont-Smith. Entre l'hôtel et la Guest House, ce sont uniquement huit chambres conçues avec beaucoup de goût et de personnalisation.
C'est un nom comme un nom de code, le Dupond-Smith, mot de passe et de faste derrière lequel se cache un univers intérieur attentivement préservé : cinq chambres, trois suites et une classe intimiste où profiter d'un Paris très à part.
Fort d'une authentique assise XVIIe siècle, l'hôtel Dupond-Smith se déploie en hauteur, quatre étages étirés vers les toits de la capitale, volumes lumineux propices à s'y prélasser, élégance exclusive conçue et orchestrée par le duo d'architectes Anne Peyroux et Emmanuèle Thisy.

Au long des atmosphères, pas forcément d'unité de temps ni de ton, mais une unicité de goût héritée de la plus inspirée des traditions françaises, cette alliance de culture et d'audace, d'art et d'art de vivre, ce sens du mélange où talent et intégrité ont valeur d'harmonie.
Des meubles de designers d'ici et d'ailleurs, d'hier et d'aujourd'hui comblent partout le bien-être le plus exigeant, pièces maîtresses grâce auxquelles chambres et suites possèdent chacune l'envergure d'un domaine singulier, et privé.
Les huit chambres et suites jonglent avec la notion d'identité. Chacune baptisée d'un " grand " nom d'emprunt, notoriété ludique dont on retrouve, çà et là, quelques indices, célèbres pseudonymes derrière lesquels s'abriter en toute confidentialité. Voici nos chambres préférées :

CLARA GAZUL
Volutes et envolées théâtrales, romantisme des poutres à l'ancienne, grâce de nuances d'eau et d'amande, souffle de verre...
La Clara Gazul, possède le charme authentique des pièces sous les combles. Boiserie en tête de lit, rideaux en velours de coton bleu céladon, suspensions légères donnent à cette chambre un romantisme contemporain, une envie de se lover derrière les lourdes tentures pour mieux lire.

SAINT LEGER LEGER
Marqueterie de cuir, apostrophes graphiques, accents rouge tonique, lumière poétique...
La Saint Léger Léger, - l'un des multiples pseudonymes du poète et diplomate Saint-John Perse - multiplie les angles d'exception, ouverte sur les rues des Guillemites et Sainte-Croix de la Bretonnerie, mais aussi sur la cour et son petit balcon privé. Une suite colorée et chaleureuse avec sa très belle salle de bain aux rayures ton sur ton invite à une belle journée tonique et pleine d'avenir.

JAMES JEWEL
Soie hypnotique, jaune star, élégance d'esthète...
La James Jewel - nom derrière lequel certains sauront reconnaître une icône du rock à la légendaire stature d'iguane... - impose un luxe masculin féminin précieux et rayonnant. Un jaune lumineux sur les murs, les tentures, la tête de lit et le fauteuil inspirent joie de vivre et bonne humeur pour cette suite avec salon et grande chambre.

JOHN DOE
Tenture façon Renaissance, métal minimaliste, connotations sweet-fifties, effets pixels...
La John Doe (appellation d'une personne non-identifiée en anglais) brouille résolument les pistes au profit d'une élégance inédite. Du rose poudré sur le fauteuil et le lampadaire de la chambre apportent douceur et les formes des objets de décoration nous balancent en 1950 où le bois et ses rondeurs, les couleurs pastel coloraient le quotidien. Cette nouvelle adresse, un peu secrète, un peu hors du temps est un nouveau domaine parisien d'un goût totalement nouveau et pourtant très classique. L'association des meubles et objets, le mélange des couleurs, la très belle qualité des revêtements muraux et des sols signent le renouveau d'une décoration innovante, très rassurante où le beau et la qualité priment sur l'éphémère et l'éclectisme.  


DUPONT-SMITH
2, rue des Guillemites
Paris IVe (au cœur du quartier du Marais)
www.hoteldupondsmith.com

Architectes :
Anne Peyroux et Emmanuèle Thisy
www.peyroux-thisy.com

Photos : Christophe Bielsa
www.bielsaphoto.com


Texte : Isabelle Aubailly
Photos : Eliophot