ARCHI/DESIGN

Le projet Khadjir

Association Khadjir

Association Khadjir

L’association Khadjir signifie « ensemble » en sérère, langue parlée au Sénégal. « Ensemble », c’est l’essence du projet de 5 étudiants montpelliérains qui ont décidé de se lancer dans une belle aventure au Sénégal. Chloé, Tara, Manon, Gauthier et William, ont la vingtaine et étudient à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier. En septembre, ils partiront au Sénégal pour mener à bien leur projet humanitaire, la construction d’une cantine pour l’école du village de Louly, à un peu moins de 100km de Dakar. L’association Khadjir va travailler sur ce projet en collaboration avec l’association Louly l’école au Sénégal et l’entreprise de construction locale Elementerre.

La cantine
L’école accueille environ 500 enfants de Louly et des villages alentours, allant de la petite section au collège. Ce sont les mamans du village qui préparent les plats des enfants de l’école. La nouvelle cantine sera composée d’un réfectoire, d’une cuisine intérieure et extérieure et d’un espace commun extérieur. Le but est d’offrir aux mamans un endroit adapté pour cuisiner et aux enfants un lieu réservé au repas, distinct de l’espace récréatif dans lequel ils mangent actuellement. Cela leur permettra aussi d’avoir un espace ludique dédié. L’école dispose déjà d’un potager, d’un élevage de poulets, d’une cuve à eau et de panneaux solaires. La partie technique du projet comportera la cantine avec des murs en adobe (briques en terre) et une toiture en acier surélevée qui va permettre une ventilation naturelle. La dimension écologique du projet tient beaucoup à cœur à l’association et à la responsable de l’école. C’est pourquoi le choix s’est porté sur l’adobe qui est plus naturel, mieux isolant et dont la fabrication n’a presque aucun impact environnemental, à la différence du parpaing. La construction de briques en terre crue (terre argileuse, eau et fibre végétale) est donc une technique responsable et traditionnelle que l’association souhaite réapprendre aux artisans locaux. Les briques seront construites directement sur le chantier avec les ressources naturelles présentes sur place et avec l’aide d’Elementerre.

Le financement
Pour financer leur projet, les jeunes architectes ont estimé qu’ils auront besoin d’un budget d’environ 20 000 euros au maximum. Pour l’instant, ils ont organisé une vente caritative qui leur à permis de lancer le projet. Ils seront rejoints en octobre par d’autres étudiants en architecture qui veulent aider le projet en participant à la construction et qui ont également commencé à lever des fonds. Un bulletin de don et une cagnotte Leetchi sont disponibles pour toute personne souhaitant soutenir l’association.

Le partage d’expériences
L’association Khadjir est aussi motivée par l’échange et la découverte. Ainsi, les étudiants vont partager leurs âmes d’artistes avec les enfants de Louly en leur proposant une initiation à l’art. Ils vont également construire un véritable échange avec les apprentis maçons sénégalais. Ces derniers apporteront leur savoir-faire pour la construction de la cantine tandis que l’association leur apportera les connaissances de bases en architecture.


Pour soutenir le projet vous pouvez suivre Association Khadjir sur Facebook, et sur Instagram.

Vous pouvez aussi faire un don sur la cagnotte en ligne Leetchi.com « Une cantine pour l’école de Louly au Sénégal ».


Texte : Audrey Bourricaud
Illustrations : Association Khadjir