ARCHI/DESIGN

Le futur conservatoire de Montpellier

© Architecture-Studio, MDR Architectes

« C’est un nouveau rapport à l’enseignement qui est proposé ici, un véritable style de vie qui est mis à l’œuvre dans ce village musical, ses jardins, ses parvis ouverts sur la ville, et ses toits sur lesquels on danse, dans un écrin de verdure. Revitalisant le cœur du quartier Boutonnet, cette architecture contextuelle, innovante et contemporaine, est un gage indiscutable du rayonnement attendu du futur conservatoire. » Alain Bretagnolles, architecte du projet


En septembre 2020, les élèves du conservatoire de Montpellier Méditerranée Métropole feront leur rentrée dans un lieu à la hauteur de l’excellence culturelle de Montpellier. Le nouveau conservatoire a pour objectif de proposer un équipement adapté au public de la Métropole, toujours plus nombreux, mais aussi de dispenser tous les enseignements et pratiques artistiques dans des conditions optimales.

Ainsi, avec ce nouvel espace, le conservatoire va développer de nouvelles activités : la création d'un département théâtre, art dramatique et l'accueil de nouvelles disciplines telles que la musique ancienne, les musiques actuelles amplifiées, la danse et le jazz. Avec ce déploiement, le nouveau conservatoire pourra accueillir 2 200 élèves contre 1 400 actuellement.

Suite à une mise en concurrence, la Société d’Aménagement de Montpellier Méditerranée Métropole, mandataire du projet, a confié la réhabilitation et l’extension au groupement d’agences rassemblant Architecture-Studio basé à Paris et MDR localisé à Montpellier.

Ce projet d’envergure de réhabilitation d’une friche urbaine sera situé sur le site de l'ancienne maternité Grasset dans le quartier Boutonnet. Il va donner une seconde vie à ce lieu mais également à l’ensemble du secteur et sera étendu par une construction en verre. Le conservatoire profitera donc d'une surface totale de plancher de près de 9800 m².

Le projet prévoit donc de conserver une partie des anciens bâtiments où seront hébergés les services administratifs et le centre de ressources, et de lui adjoindre un bâtiment en verre, résolument moderne.


© Architecture-Studio, MDR Architectes



La partie neuve du conservatoire sera équipée de 13 salles de formation musicale, 57 salles d'enseignement, 10 salles de pratiques collectives, 7 studios de danse, 1 studio dédié au théâtre, un autre à l'éveil corporel, et un auditorium de 400 places.

C’est entre histoire et modernité que se construit le futur conservatoire de Montpellier. Alors qu’en façade, le long de la ligne 1 de tramway, c’est la partie historique du bâtiment qui sera visible, derrière, sera présenté la face moderne du projet. Le conservatoire sera ponctué de plusieurs patios et de terrasses ouvertes sur le square arboré au sud, ainsi que le vaste parvis d’entrée au nord. L’ensemble met la transparence et le végétal au cœur du projet.

Pour mieux se fondre dans son environnement, ce seront des petits pavillons qui seront construits, positionnés les uns à côté des autres, le long d’un axe central. À l’entrée, une petite place sera aménagée pour répondre à la placette actuelle de l’arrêt de tramway Boutonnet.

C’est donc un beau projet que la ville de Montpellier mène. Ce futur conservatoire à l’univers poétique plongé dans une abondante végétation offrira un cadre de vie et de travail particulièrement agréable.

Ce projet a pour réelle ambition de venir renforcer le rayonnement de Montpellier, dynamisant notamment la candidature de la ville au titre de « Capitale européenne de la culture ». Le conservatoire, avec son rayonnement régional est présenté comme l'un des trois projets culturels phares de la mandature en cours, avec le projet du MoCo et l'installation des archives municipales et métropolitaines dans l'ancien bâtiment des archives départementales.


Texte : Clhoé Miotto