ARCHI/DESIGN

Lycée Nelson Mandela - Nantes

by François Leclercq





La ville de Nantes possède depuis la rentrée 2014, un nouveau lycée, qui a été récompensé par le prix National de la construction bois 2015.

Ce dernier se situe sur un terrain de 35 000 m², au sud de la ville de Nantes à proximité de la Loire, plus exactement sur l’Ile de Nantes. Ce projet, lancé en 2013, a été livré il y a tout juste deux ans. Ce nouveau lycée a une capacité d’accueil de 1600 élèves et a été nommé : lycée Nelson Mandela. Tout un symbole pour un établissement d’envergure internationale avec un accent mis sur le développement des langues étrangères, et qui se caractérise, d’un point de vue technique, par une mixité exemplaire des matériaux utilisés pour la construction : bois, béton et acier.

Sur les cinq agences finalistes du concours d’architecture dont DPA (Dominique Perrault Architecture), Agence François Leclercq, GPAA (Gaëlle Péneau Architectes Associés), ASYMPTOTE Architecture (New-York) et SANAA (Tokyo), le lycée Nelson Mandela à été conçu par l’agence François Leclercq architectes urbanistes, qui a été retenu grâce « à une forte attirance pour une dualité intimiste architecture/urbanisme, qui se retrouve au cœur de la pratique de l’agence, depuis plus de 20 ans. Portés par un mot d’ordre : « Faire avec et sublimer les situations » elle imagine l’architecture et la ville comme une aventure vécue au quotidien. Ces préoccupations se retrouvent dans les projets, croisant fortement la problématique environnementale à laquelle l’agence répond avec enthousiasme, notamment par un travail sur la réversibilité et sur la performance énergétique mais aussi par l’usage du bois en tant que matériau efficient à de nombreux égards. La réalisation du pôle sportif de l’INSEP à Vincennes, la reconversion en tertiaire des entrepôts Macdonald à Paris, ou du lycée (Nelson Mandela) international BEPOS de l’île de Nantes livré en septembre 2014 en sont les pleines démonstrations.»

Sur l'île de Nantes, le lycée, monté sur échasses, vient libérer un sol considéré comme inondable et pollué. Le projet se dessine sous la figure d’une halle industrielle, sa morphologie longue et aérienne est intimement liée au passé de l'Île de Nantes, qui est une île fluviale située dans le cours de la Loire, enserrée entre deux bras du fleuve. Marqué, dans sa partie occidentale, par le flux et le reflux des activités industrielles et portuaires du XIXe et XXe siècle, ce territoire possède aujourd’hui d’immenses potentialités en termes de reconversion de friches et du développement urbain. Située à proximité du centre ville, elle offre donc à la ville la possibilité d’entendre son cœur en associant le cœur historique de la cité et le nouveau centre souhaité. Le bâtiment du lycée s’insère donc au plus près des espaces publics et prend la forme d’un vaste espace en bois à l’image de certains bâtiments Nantais. C’est donc sur ce modèle de « la halle Nantaise » que s'est imposé le projet pour sa facilité à rassembler, dans un volume emblématique et lumineux l'ensemble des programmes.

L’agence a donc imaginé un projet fait d’une structure bois visant le niveau Bepos (bâtiment à énergie positive) avec au centre du bâtiment, un long hall vitré en bois. Long de 254 m, le bâtiment est en effet structuré autour d’une rue intérieure habillée de façades acoustiques en chêne et éclairée par une verrière ventilée de 2 400 m2. La halle représente un vaste lieu de rencontre entre l'internat, l'enseignement et le gymnase… Ce spectacle constant est rythmé par les variations de la lumière dues à l’immense toit en verre qui joue avec les nuances du soleil. Quatre bâtiments partagent des vues sur ce lieu inédit pour les lycéens : du jardin d'hiver, au patio ou du Centre de Documentation et d’Information, aux terrasses de la cantine ce lieu s'anime et se dilate avec différentes vues sur les paysages de la Loire. Même le gymnase participe de cette animation permanente avec son grand mur d'escalade visible depuis le centre du projet.

Le lycée est en bois, ce matériau a été choisi non seulement pour sa rationalité, les exigences et la précision de la conception, mais aussi pour sa facilité de construction, ses lignes simples, sa légèreté, l'acoustique, l'odeur et son harmonie avec l'espace habité. Une mixité que l'agence a su mettre en place, ce qui leur a permis d’être récompensé par ce prix important, le prix National de la construction bois 2015.

Le Lycée Nelson Mandela, lieu à vocation d'enseignement, devient à la fois un lieu de vie et de plaisir. Il s’agit ici d’un lieu d'apprentissage dans tous les sens du terme. Sa longue rue intérieure, centre du projet, encourage les échanges et la circulation des étudiants qui contemplent, vivent, appréhendent ce lieu unique chaque jour de l’année scolaire.

Agence François Leclerq
www.francoisleclercq.fr

Texte : Clhoé Miotto (architecte en herbe)

Voir nos inspirations



Feuilletez
tous nos magazines
en ligne !